Comment trouver le titre de mon livre ?

Trouver le titre de son livre est un exercice complexe, qui nécessite de la patience. Voici quelques petites astuces !

Pour certain·e·s ce n’est l’histoire que de quelques minutes pour trouver la formule qui remplira tous les prérequis du titre parfait. Mais pour une grande majorité d’auteur·rice·s, cette étape peut s’avérer être un vrai casse-tête.

Vous pouvez, avant même de rédiger le contenu votre livre, penser à un titre et vous rendre compte au fil de la rédaction qu’il n’y correspond plus exactement.

Deuxième option, vous décidez d’écrire l’intégralité de votre livre et de vous intéresser au titre seulement à la toute fin de votre projet. Vous aurez ainsi toutes les cartes en main pour donner à votre manuscrit l’intitulé qui saura le mettre en valeur.

Cette étape ne doit pas être négligée. Le titre a le pouvoir de transmettre l’identité de votre livre. Il est primordial de prendre votre temps, peut-être même de vous arrêter quelques temps et y revenir plus tard pour un résultat satisfaisant qui saura donner au lecteur l’envie d’ouvrir et lire votre livre.

Bien que le titre ne contienne en général que quelques mots, c’est un exercice complexe qui demande une certaine organisation. C’est pourquoi nous vous avons préparé quelques conseils pour vous faciliter la tâche. Vous découvrirez ici les étapes primordiales à suivre, de petites astuces pour retrouver l’inspiration après des heures de blocage et quelques règles à respecter.

Les différentes possibilités pour trouver votre titre

Déterminez votre titre en fonction du genre et du ton de votre livre

Prenez du recul et demandez-vous objectivement ce qui caractérise votre livre. Est-ce une romance, un roman policier, un roman fantasy ? Quels est le thème, les sujets abordés ? Avez-vous opté pour un ton plutôt humoristique, ironique, dramatique, polémique ou même poétique ?

Le plus simple est d’opter pour un titre faisant référence au genre du livre. Il serait dommage que l’on prenne votre livre pour un essai par exemple alors qu’il s’agit d’un roman. Il est très simple de repérer un roman d’amour au milieu de romans policiers, par exemple. Chaque genre a son propre style de formulations et d’écriture. Vous pouvez donc facilement chercher sur Internet ou en bibliothèque des ouvrages dans le même genre pour vous en inspirer.

Optez au contraire pour un titre décalé

Certains auteur·rice·s vont préférer opter pour un titre totalement en décalage avec le style, le genre et le ton de leur livre. Le but sera alors de surprendre, de faire planer le mystère, d’attiser la curiosité du lecteur. Ce procédé ne convient pas à tous les styles littéraires et peut être compliqué à utiliser correctement.

Bien que votre titre soit décalé, il doit se rapporter à un point, un personnage, un lieu important de votre livre. Le lecteur doit d’une manière ou d’une autre constater un lien lors de sa lecture entre le titre et le contenu du livre.

Imagez vos idées, tentez des formulations et jetez un œil aux figures de style, qui peuvent être très utiles pour ce genre d’exercice.  

Que mettre en avant dans votre titre ?

Rappelons qu’un titre doit être clair et concis pour transmettre au maximum à vos lecteur·rice·s l’envie d’en savoir plus sur l’histoire que votre livre renferme. Pour cela, vous devez faire un choix et déterminer sur quel point de votre histoire votre titre va se concentrer.

Cela peut être un personnage, un lieu important, un événement marquant, un sentiment prédominant, l’atmosphère ressentie lors de la lecture… Rappelez-vous que peu importe l’élément choisi, ce dernier doit être assez important et présent dans l’histoire pour avoir un sens dans votre titre.

Misez sur l’originalité de votre livre, ce qui fait qu’il se distingue des autres. Pour cela, optez plutôt pour un titre en plusieurs mots, et non un seul. En effet, un seul mot ne donnera pas beaucoup d’indices sur le genre du livre ou sur l’histoire. De plus, un titre en un mot, surtout s’il s’agit d’un nom commun, sera non seulement moins attractif mais également moins original et risque d’être déjà pris !

Relisez votre livre avec un œil neuf

Mettez-vous dans la peau d’un lecteur ne connaissant rien de l’histoire. Lisez et ressentez sans jugement, sans penser au fait que vous connaissez la suite. Imprégnez vous au maximum de l’histoire et notez au fur et à mesure les sensations, les émotions, les pensées, les interrogations… tout ce qui vous passe par la tête.  

Vous relirez votre livre sûrement en plusieurs fois. Il peut être d’une grande aide de noter à chaque fin de session de lecture tous les termes importants, mots-clés qui vous viennent en tête.

Cette liste de mots vous donnera matière à créer votre titre. Cherchez les synonymes de chaque mot de votre liste. Vous aurez ainsi une source quasi infinie de vocabulaire et de possibilités. Testez des combinaisons, jouez avec les sonorités… Vous finirez par trouver le titre idéal !

Demandez des avis extérieurs

Osez demander de l’aide. Peut-être que l’un de vos proches ou de vos ami·e·s, avec son point de vue et ressenti personnel, pourra trouver pour vous des idées en quelques minutes.

Le simple fait d’exposer vos idées à une critique extérieure peut être d’une très grande aide et peut vous éviter de tourner en rond seul dans votre coin pendant des heures.

Vous pouvez également demander l’avis de vos followers sur les réseaux sociaux ou encore de d’autres auteur·rice·s sur des groupes ou forums littéraires. Ces communautés sont souvent très réactives et basées sur l’entraide. De plus, le fait de faire participer votre communauté sur les réseaux pour le titre de votre nouveau livre permet de créer du dynamisme, du lien avec elle, de la fidéliser.

Ce qu’il ne faut pas faire

Choisir un titre trop long 

Votre titre doit être clair et concis. Un titre trop long pourrait perdre le lecteur et aurait moins d’impact. Évitez donc tout titre aux formulations longues et étirées. Déterminant + adjectif + nom, est une solution classique mais efficace. Seulement 3 mots qui peuvent tous en général tenir sur une seule et même ligne. Pour donner une limite, nous vous conseillons de ne pas dépasser les 5 mots dans votre titre.

Opter pour titre qui spoile l’histoire

Quelle plus grande frustration que de commencer une histoire en connaissant déjà l’un des principaux événements ? Laissez à vos lecteur·rice·s le plaisir de découvrir votre histoire au fil des pages. Bien entendu, orientez toujours votre titre vers un élément marquant / principal de votre histoire… tout en conservant une part de mystère.

Pour aller plus loin…

Votre titre est-il déjà pris ?

Vérifiez que le titre choisi est bien unique ! Parcourez différents grands catalogues comme celui de Dilicom ou de la BnF, vérifiez sur Amazon, la Fnac et autres sites de vente en ligne.

Où placer les majuscules dans un titre ?

Après avoir trouvé votre titre et vérifié sa disponibilité, il est temps de l’ajouter sur votre première de couverture. Mais attention à bien respecter les règles d’usage concernant les majuscules !

Dites-vous que votre titre aura toujours une seule majuscule; celle du premier mot du titre, sauf :

  • Si votre titre contient un nom propre. Vous aurez donc deux majuscules ; celle du premier mot et du nom propre.
  • Et si votre titre commence par un article défini à savoir : la, le , les…Dans ce cas, l’article ET le nom qui le suit prennent tous deux une majuscule : Le Magicien, Le Hibou du soir.
  • Si un adjectif est placé avant le nom qu’il qualifie, alors l’article, l’adjectif et le nom prennent tous 3 une majuscule : La Douce Brise du matin alors que si l’adjectif est placé après le nom qu’il qualifie on a La Brise douce du matin.
  • Si vous optez pour une opposition dans votre titre, les deux termes en opposition prennent tous 2 une majuscule : Le Blanc et le Noir, Le Lièvre et la Tortue.

Laisser un commentaire

*Champs obligatoires