Je propose mon livre à mon libraire

Vendre son livre en librairie, ça paraît évident. Et pourtant, il est important de bien connaître toutes les informations. BoD vous donne ses conseils pour…

Pourquoi rencontrer un libraire ?

 

Vous rayonnez de bonheur car votre livre est entre vos mains, et vous souhaitez désormais réaliser des ventes 🤩 ?

Vous envisagez de publier un livre, et cette question vous intéresse ?

Quelle que soit l’étape à laquelle vous vous trouvez (écriture, mise en page, marketing, etc.), se demander comment je vais pouvoir vendre mon livre en librairie est essentiel.En effet, lorsque vous auto-éditez votre livre chez BoD, ce dernier est ensuite disponible à la vente dans divers lieux. D’abord, sur la toile grâce aux catalogues des librairies, tels qu’Amazon, Cultura et d’autres encore !

Bon à savoir : BoD possède sa propre librairie en ligne que vous pouvez trouver ici (c’est d’ailleurs le plus intéressant financièrement pour les auteurs BoD : les marges touchées sur la vente du livre sont plus élevées que sur les autres librairies en ligne 😉)


Comment mon livre peut-il se retrouver en librairie ?

La bonne nouvelle, c’est que si votre livre est disponible sur les catalogues destinés aux libraires, alors il a toutes ses chances pour se retrouver dans une librairie. Cette option est tout à fait alléchante. En effet, qui ne rêverait pas de voir son livre dans les rayons chaleureux d’une petite librairie de quartier ?

Grâce à BoD, et ses différentes offres, vos œuvres sont directement référencées sur les sites de vente de livres en ligne ainsi que les catalogues des libraires.

Pour autant, les choses ne sont pas aussi simples ! En effet, si les clients pourront aisément commander votre livre chez leur libraire, celui-ci n’a aucune obligation de le mettre à la vente dans ses rayons. Voyons quelques précisions sur le sujet, en se demandant ce qu’implique pour un libraire la mise en vente de votre livre. Nous vous donnerons ensuite quelques conseils pour contacter les librairies.


Qui est mon libraire ?

Votre libraire est avant tout un commerçant. Cela implique pour lui de parvenir à faire tourner sa boutique mais aussi de réaliser un chiffre d’affaires satisfaisant tous les mois. En effet, un libraire a des charges à payer (loyer, salariés, électricité, impôts sur les sociétés, etc.).

Par conséquent, le libraire établit une offre éditoriale qu’il adapte à sa clientèle ou à son enseigne. Par exemple, certaines librairies sont spécialisées dans les bandes dessinées, et elles ne vendent pas d’autres catégories de livres. C’est déjà une politique éditoriale.

Enfin, le libraire choisit les ouvrages à avoir en stock grâce à des agents commerciaux chargés de la diffusion, appelés représentants. En effet, à chaque rentrée littéraire, les maisons d’édition présentent aux libraires les livres incontournables à placer dans leurs rayons. C’est un bon moyen pour eux de s’assurer un nombre de ventes convenable.

 

La diffusion

Elle correspond à l’étape « marketing » de votre livre. Lorsque vous avez imprimé votre livre, il vous revient de le rendre accessible à vos futurs acheteurs. Ainsi, si vous souhaitez que votre livre se retrouve dans les rayons d’un libraire, vous devez lui apporter des arguments de vente convaincants.


Les conseils de BoD pour prendre contact avec votre libraire

Lorsque vous êtes un auteur auto-édité, vous ne possédez ni agent commercial, ni maison d’édition. La meilleure chose à faire est donc de promouvoir vous-même votre livre auprès de votre libraire.

Suite à une étude menée en septembre 2019 auprès des libraires, nous avons préparé quelques recommandations à suivre pour de meilleurs résultats :

1 Soignez au maximum votre ouvrage, pour qu’il soit le plus professionnel possible. N’hésitez pas à faire appel à des bêta-lecteurs ou des illustrateurs pour votre couverture. Le libraire préfère un produit qui parle de lui-même. En effet, le lecteur doit avoir une idée claire du genre et du contenu du livre avant même de l’ouvrir.

2 Ne soyez pas trop prétentieux et ne demandez pas votre place en librairie comme si cela était un dû. Cette remarque peut paraître un peu cassante, mais de nombreux libraires ont exprimé une mauvaise expérience allant dans ce sens. Soyez donc davantage dans une relation de respect et de reconnaissance avec votre libraire. Après tout, vous avez le même objectif : vendre des livres.

3 Vendez-vous et vendez votre livre. Vous avez eu de merveilleuses idées, vous avez passé du temps et dépensé de l’argent pour que votre livre voie le jour, alors prouvez qu’il vaut la peine d’être acheté 😉

4 Pour cela, préparez votre discours à l’avance et entraînez-vous à convaincre votre interlocuteur. Petit conseil : si vous êtes convaincu vous-même, le dialogue sera plus fluide.

5 Mettez en avant votre proximité. Un des points qui est le plus apprécié dans l’auto-édition, c’est le fait que votre ouvrage est une production locale et raconte parfois même des histoires sur la région. La plupart des grands éditeurs ne proposent pas cela.

6 Proposez des événements tels que des séances de dédicace ou des conférences, et participez à leur communication. Ainsi, vous faites équipe avec votre libraire pour donner de la visibilité à votre livre et à la librairie.

7 Choisissez votre libraire en fonction de sa ligne éditoriale : livres jeunesse, ouvrages engagés, romans fantasy… Trouvez le libraire fait pour vous !

Commentaires

  • Bien que retenu pour le Salon du Livre de Nice du 21 au 23 septembre 2020 avec mon livre « Existences bouleversées » comme je le fus avec mon récit déjanté en juin 2019, « Une vie à Nice » je n’ai pas eu la chance de faire découvrir mon récit véridique, le Festival du Livre de Nice ayant ère annulé.
    Pour autant, je dédicacerai mes deux livres le vendredi 6 novembre 2020 de 15h à 15h45 à la librairie Brouillon de Culture Sorbonne Bouquinerie 25, rue hôtel des postes NICE.

Laisser un commentaire

*Champs obligatoires